Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Droits d'urgence

Label la France s'engage
Description

Droits d’urgence est une association humanitaire créée en 1995 qui lutte contre l’exclusion par l’accès au droit. Depuis 22 ans, Droits d’urgence s’engage auprès des associations (Médecins du Monde, Emmaüs, Secours Populaire…), des collectivités, des hôpitaux publics, des établissements psychiatriques et pénitentiaires pour rendre le droit accessible à tous, et notamment aux plus exclus.

Sa méthode : Aller vers, Associer, Informer et Accompagner.

Parce que la perte et la rupture de droit figurent aujourd’hui parmi les premières causes de l’exclusion en France, Droits d’urgence mobilise des professionnels du droit pour aller gratuitement à la rencontre des personnes en situation d’exclusion en assurant des permanences d’information juridique et d’aide aux démarches juridiques et administratives.

En 2017, l'équipe de 48 salariés et 284 bénévoles de Droits d’urgence a assuré 11 673 permanences et apporté une aide à 84 173 personnes.

Depuis 2015, l'association porte le projet DroitDirect.fr, première plateforme numérique d’accès aux droits, lauréat La France s’engage, du programme IMPACT d’Ashoka en partenariat avec Malakoff Médéric et récompensé par le prix coup de cœur « Prédictibilité du droit » Axa Protection Juridique et Open Law.

Actions menées

De plus en plus de personnes sont exposées à l’insécurité en raison de leurs conditions de vie (emplois précaires, temps partiel contraint, chômage…) et/ou de leur environnement familial (divorce, monoparentalité, éclatement des solidarités familiales…). La perte de droits précipite ces personnes dans l’exclusion. L’engrenage est à l’œuvre, et implique rapidement la perte d’autres droits. Cette déchéance juridique engendre inévitablement l’effondrement de l’estime de soi, l’isolement, le sentiment d’être méprisé, stigmatisé. Les personnes en situation de grande précarité sont souvent isolées, marquées par des ruptures nombreuses. Elles nourrissent à l’égard du droit et de la justice une défiance sinon un rejet : « on ne m’a pas écouté », « mon avocat n’a rien fait dans mon dossier, je ne l’ai vu qu’une demi-heure en tout et pour tout », « la décision de m’expulser a été prise en moins de 20 minutes », « je n’ai même pas pu m’exprimer »…

Le droit exclut aussi en raison de son extrême complexité et la difficulté toujours plus grande à le mettre en œuvre. Comment prétendre pouvoir le connaître quand il évolue sans cesse ? Comment le faire valoir avec peu de moyens ? Comment même le comprendre, alors que le vocabulaire utilisé est de plus en plus complexe ? Etre citoyen implique la conscience d’avoir des droits et des devoirs, de les connaître, de pouvoir les exercer, de pouvoir les faire reconnaître lorsqu’ils sont menacés ou refusés.

Droits d’urgence s’engage aux côtés de toute personne en difficulté afin que ses droits soient identifiés et reconnus.

5 Rue du Buisson Saint-Louis, 75010 Paris-10E-Arrondissement, France